<< Retourner aux Histoires de la communauté

Des champions du soutien et de la recherche unissent leurs forces

L'histoire du Dr Jim Petrik et Frances Vanover

Guelph, Ontario
22 juin 2017

Jim Petrik ovarian cancer scientist

Dr. Jim Petrik

Quand le Dr Jim Petrik a entendu dire qu’un nouveau groupe de soutien était lancé dans sa ville, il a immédiatement communiqué avec l’organisatrice pour la féliciter pour son travail. C’est alors qu’il a fait la connaissance de Frances Vanover, une femme atteinte du cancer de l’ovaire. Après être restés en contact pendant des années, ils se sont rencontrés en personne et ont élaboré un plan pour organiser la première Randonnée de l’espoir de Cancer de l’ovaire Canada à Guelph.

Frances Vanover

Frances Vanover

« Nous ne savions pas ce qui était possible, nous avions l’impression de donner un coup d’épée dans l’eau », se souvient Frances.

« Le cancer de l’ovaire est mon principal sujet de recherche depuis 15 ans, explique le Dr Petrik. Dans le cadre de mon travail, j’ai rencontré un grand nombre de survivantes, toutes des femmes inspirantes et fortes. En plus de ma perspective scientifique de chercheur, j’ai un intérêt personnel à apporter ma contribution. »

Dans son laboratoire de l’Université de Guelph, le Dr Petrik et son équipe explorent de nouveaux traitements visant particulièrement les femmes atteintes de cancer de l’ovaire à un stade avancé. Il y a quelques années, il a reçu une subvention cofinancée par Cancer de l’ovaire Canada pour une recherche sur une méthode de prétraitement permettant de réduire les tumeurs ovariennes tout en améliorant l’administration de médicaments. Le Dr Petrik s’est rendu récemment à Boston pour présenter un essai clinique connexe.

« Quand vous regardez certains cancers bien connus, vous constatez que la recherche a fait des percées formidables. Si le cancer de l’ovaire bénéficiait du même niveau d’investissement en argent, des développements semblables seraient possibles, poursuit-il. Mais le pronostic de cette maladie n’a pas changé depuis 50 ans et nous avons toujours désespérément besoin de financement. C’est pourquoi je continue à m’impliquer dans la Randonnée, parce que je désire faire partie de la solution. »

Ce sentiment est de toute évidence partagé par sa communauté, et par d’autres au pays. La participation et l’argent recueilli lors de la première Randonnée à Guelph ont dépassé les attentes du Dr Petrik et de Frances.

« C’était extraordinaire de voir des survivantes marcher à nos côtés, déclare le Dr Petrik. Certaines venaient de recevoir un diagnostic, d’autres étaient atteintes de la maladie depuis plusieurs années. »

« Nous avons été enchantés du niveau de participation, des gens venaient même des villes avoisinantes, ajoute Frances. Cela nous encourage alors que nous planifions notre deuxième Randonnée en septembre. Nous avons une équipe dévouée qui nous aide dans le processus, et en tant que coprésidents, nous les remercions de leur engagement et de leur participation. »

La Randonnée de l’espoir de Cancer de l’ovaire Canada réunit des gens qui se tendent la main, qui s’entraident et qui exigent mieux pour les femmes atteintes du cancer de l’ovaire. Joignez-vous à Frances, au Dr Petrik, et aux milliers de participants qui prennent leurs ovaires en main et qui passent à l’action pour vaincre cette maladie.

La Randonnée se déroule dans la majorité des emplacements le dimanche 10 septembre 2017. Inscrivez-vous dès aujourd’hui.

Partenaire exclusif de compagnie aérienne