<< Retourner aux Histoires de la communauté

Changer des vies, un pas à la fois

Un bref historique et l'histoire de Lynette Foster

Toronto, Ontario et Yarmouth, Nouvelle-Écosse
30 mars 2016

Marchez pour ELLE

Il y a quinze ans, un groupe de personnes s’est réuni au parc Sunnybrook, à l’initiative de Peggy Truscott, bénévole de Toronto et survivante du cancer de l’ovaire. Entourée de ses parents et amis, Peggy était au parc depuis le petit matin pour délimiter un parcours de 5 kilomètres à l’aide de tournesols, préparer la paperasse et installer quelques boîtes de t-shirts et de bouteilles d’eau.

Elle lançait alors un mouvement, même si elle ne s’en doutait pas à l’époque. Tout ce que Peggy souhaitait, c’était de rassembler une communauté de soutien pour les personnes touchées par le cancer de l’ovaire. Et c’est ce qu’elle a fait. Au fil des ans, d’autres ont suivi ses traces dans des villes et villages d’un bout à l’autre du pays.

Depuis sa création en 2002, la Randonnée de l’espoir de Cancer de l’ovaire Canada a transformé des vies en mettant en contact direct des gens qui partagent le même vécu, en recueillant des fonds et en sensibilisant la population. Aujourd’hui l’activité la plus percutante entièrement vouée à vaincre le cancer de l’ovaire, la Randonnée finance des programmes tout au long de l’année, en plus de contribuer à la recherche, toujours essentielle.

Truscott Family.png

La famille Truscott à la Randonnée de l'espoir 2015 à Toronto.

« Ma mère serait tellement heureuse de constater à quel point sa petite idée a fait du chemin. C’est formidable qu’un nombre toujours plus grand de femmes et de familles touchées par le cancer de l’ovaire aient désormais l’occasion de sensibiliser la population et de se soutenir mutuellement lors de la Randonnée annuelle », déclare Sarah Truscott, la fille de Peggy.

La famille Truscott, maintenant accompagnée de tous petits, poursuit la tradition de la Randonnée.

« Que ce soit pour rendre hommage à une personne aimée ou pour offrir à nos enfants un monde sans cancer de l’ovaire, nous avons tous une raison de marcher, déclare Allyson MacQueen, directrice de l’engagement communautaire chez Cancer de l’ovaire Canada. Je pense que c’est ce qui rend la Randonnée aussi percutante – les gens y mettent tout leur cœur. »

Allyson collabore étroitement avec les coprésidentes et les comités de bénévoles pour les aider à concrétiser leur vision de la Randonnée. Elle communique régulièrement avec des personnes comme Lynette Foster, qui s’est donné comme mission personnelle de redonner au suivant dans sa communauté.

Foster family cropped.jpg

La famille Foster à la Randonnée de l'espoir de Cancer de l'ovaire Canada. 

« Après mon diagnostic initial, j’ai eu une petite fille, explique Lynette. Je l’ai baptisée Chloe Hope, parce que j’avais besoin d’espoir pour traverser cette épreuve. À la fête prénatale, ma sœur m’a parlé de la Randonnée et nous avons commencé à y participer l’année suivante. »

Elles devaient pour cela parcourir la route entre Yarmouth et Halifax, en Nouvelle-Écosse, mais elles l’ont fait volontiers! Il y a cinq ans, Lynette a décidé d’organiser une Randonnée dans sa propre ville.

« Il a fallu trois ans avant qu’une autre survivante se joigne à la famille de la Randonnée de Yarmouth, se rappelle Lynette. Le cancer de l’ovaire était une nouvelle expérience pour elle. Il est donc devenu encore plus important pour moi de créer ce moment spécial et d’être là pour tous ceux qui en avaient besoin. »

Le cancer de l’ovaire touche nos mères, nos conjointes, nos sœurs, nos filles, nos amies et de pures étrangères. Nous pouvons agir pour faire une différence aujourd’hui et demain.

Marchez pour ELLE. Marchons ensemble pour toutes les femmes qui nous ont permis de devenir ceux et celles que nous sommes aujourd’hui. 

Inscrivez-vous dès aujourd’hui. La Randonnée de l’espoir de Cancer de l’ovaire Canada se déroulera le dimanche 11 septembre (la date peut varier selon l’emplacement).

COMMANDITAIRE MÉDIA National
Partenaire exclusif de compagnie aérienne