<< Retourner aux Histoires de la communauté

Votre Randonnée éclaire le chemin à parcourir

L'histoire de Yaya Jean

Calgary, Alberta
17 mai 2017

Il y a près de deux ans, Yaya Jean apprenait qu’elle avait le cancer de l’ovaire. Sa famille se sentait impuissante à l’annonce de ce diagnostic.

« Nous voulions à tout prix faire quelque chose », déclare la fille de Yaya Jean, Jean Storey.

Quand ils ont entendu parler de la Randonnée de l’espoir de Cancer de l’ovaire Canada, ses amis et les membres de sa famille ont mis sur pied Team Yaya pour démontrer leur appui indéfectible à cette femme si chère à leurs cœurs.

2015 Team Yaya Calgarysmall.jpg

Randonnée 2015 à Calgary

Encore ébranlés par la nouvelle, les membres de l’équipe se sont réunis aux Randonnées locales à Calgary et à Vancouver avec l’impression d’être dans la brume, ne sachant pas ce qui les attendait. Yaya Jean avait entrepris des traitements de chimiothérapie plus tôt cette semaine-là et n’était pas en mesure de se joindre à eux en personne.

« J’ai eu du mal à me résoudre à la laisser seule ce matin-là, se rappelle Jean Storey. Lorsque le cancer de l’ovaire est entré dans nos vies, nous avons eu l’impression d’être téléportés dans un pays étranger, où les gens parlaient une langue étrangère. Mais la Randonnée est devenue notre traductrice, notre rayon de lumière. »

À la Randonnée, les membres de l’équipe ont rencontré d’autres femmes atteintes de la maladie. La plupart portaient des chandails turquoise en signe de soutien et de solidarité féminine. Leur exemple a encouragé les membres de Team Yaya et leur a fait comprendre qu’il était possible de survivre à l’expérience du cancer de l’ovaire.

Les membres de Team Yaya sont retournés à la Randonnée l’année suivante. Cette fois-ci encore, Yaya Jean ne se sentait pas assez bien pour y assister. Mais cette année, ce sera différent.

Après 15 mois sans cancer, Yaya Jean est déterminée à se joindre aux autres survivantes à la ligne de départ de la Randonnée de l’espoir de Cancer de l’ovaire Canada cette année.

2 Jeans 2015small.jpg

Yaya Jean et Jean Storey

« Maman vise cet objectif depuis déjà deux ans », déclare Jean Storey, qui a été l’une des premières à s’inscrire à l’édition 2017 de la Randonnée. « Elle sera tout à fait enchantée de marcher avec d’autres survivantes et notre équipe la suivra de près – unie dans notre gratitude d’avoir connu un pronostic aussi heureux. »

« J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps durant notre première Randonnée. Cette année, je verserai uniquement des larmes de joie, poursuit-elle. Notre engagement envers la Randonnée est sans cesse plus fort parce que toutes les femmes atteintes du cancer de l’ovaire méritent que leur histoire se termine aussi bien que la nôtre. »

Prenez vos ovaires en main et passez à l’action dans le cadre de la Randonnée de l’espoir de Cancer de l’ovaire Canada en septembre. Votre participation fera en sorte que davantage de femmes atteintes du cancer de l’ovaire puissent vivre leur vie au maximum, plus longtemps et en meilleure santé. Inscrivez-vous dès aujourd’hui.

COMMANDITAIRE MÉDIA National
Partenaire exclusif de compagnie aérienne