<< Retourner aux Histoires de la communauté

Une mission de cinq ans pour tisser des liens

L'histoire de Joanne Rivest

Dartmouth, Nouvelle-Écosse
20 mars 2018

Trois jours à peine après son dernier traitement de chimiothérapie, Joanne Rivest de Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, a participé à la Randonnée de l’espoir de Cancer de l’ovaire Canada pour la toute première fois.

« J’avais besoin de participer, déclare Joanne. J’avais terminé mes traitements et je savais que je pouvais réussir. C’était formidable pour moi – c’était comme une célébration. »

La Randonnée est l’activité la plus percutante en son genre au Canada. Organisée cette année dans plus de 35 emplacements, elle réunit des gens qui sont déterminés à changer le cours du cancer de l’ovaire.

Joanne a été parmi les derniers participants à franchir la ligne d’arrivée en 2013, mais elle l’a fait avec fierté. L’année suivante, elle était parmi les premiers.

Lorsque des participants de tout le pays se réunissent dans des parcs, des centres communautaires et même le long de rues principales, on peut voir de loin cette véritable mer turquoise, image éloquente de la solidarité féminine et de l’expérience partagée.

« J’adore la visibilité de la Randonnée, explique Joanne. Les gens viennent nous voir, nous demandent pourquoi nous marchons et veulent avoir plus d’information. La Randonnée est une excellente façon d’ouvrir le dialogue. »

Durant son traitement, Joanne a connu plusieurs femmes qu’elle rencontrait fréquemment dans la salle d’attente de l’hôpital. Elle se demandait souvent pourquoi elle ne les voyait pas à la Randonnée. Joanne savait qu’il y avait beaucoup d’autres femmes atteintes du cancer de l’ovaire, et elle voulait tisser des liens avec elles.

« C’est mon devoir d’encourager plus de femmes et de familles à marcher, ajoute Joanne. Ce n’est même pas nécessaire de marcher. Vous n’avez qu’à vous présenter. »

« J’ai découvert que la majorité des personnes qui participent à la Randonnée ont une histoire à raconter. La Randonnée est une expérience émotive. Nous désirons tous nous sentir appuyés et nous avons besoin de nous rappeler que nous suivons tous un parcours semblable. »

Joanne avoue qu’elle n’est pas timide. Elle participe à la Randonnée année après année, et elle s’est donné comme mission de célébrer non seulement son parcours, mais aussi le parcours des autres femmes atteintes du cancer de l’ovaire.

« J’entreprendrai bientôt ma cinquième année de rémission, et je suis inspirée par les autres femmes et par leurs histoires. Discuter avec une femme qui a reçu un diagnostic il y a 10 ou 12 ans m’inspire, poursuit Joanne. Je veux voir davantage de femmes marcher à nos côtés. »

Si vous avez reçu un diagnostic de cancer de l’ovaire ou si vous participez à la Randonnée pour la première fois, Joanne vous invite à vous présenter aux autres participants. Ils seraient très heureux de vous rencontrer.

« Et je dis aux femmes qui souhaitent participer, mais qui ne sont pas en mesure de le faire, qu’elles marchent avec nous en pensée, conclut Joanne. Je marche pour nous toutes. »

Inscrivez-vous à la Randonnée pour tendre la main aux femmes et aux familles touchées par cette maladie et les appuyer. La Randonnée de l’espoir de Cancer de l’ovaire Canada aura lieu dans la majorité des emplacements le dimanche 9 septembre 2018*.

Inscrivez-vous dès aujourd’hui et abonnez-vous à la page Facebook de votre Randonnée pour découvrir qui marchera à vos côtés.

*À Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard), Yarmouth (Nouvelle-Écosse) et Ajax (Ontario), la Randonnée aura lieu le samedi 8 septembre 2018.


Joanne (droite) à THE LADY BALL Halifax


Partenaire exclusif de compagnie aérienne